Apple : sideloading en 2024, mais sera « hautement contrôlé »

chargement latéral de pommes
Crédits : Pomme

L'Europe a officiellement décidé: Apple est un gardien, et devra à ce titre s'adapter à toute une série de règles, dont celle relative chargement latéral. Parmi les soi-disant « gardiens des portes » figurent toutes les entreprises Big Tech qui, pour une raison ou une autre, ont une forte emprise sur le marché et/ou une position monopolistique, ce qui n'est pas très bien vu par la Commission européenne.

Le chargement latéral sera introduit par Apple plus tard, mais ce ne sera pas comme sur Android

iOS 17

Pour ceux qui connaissent le sujet, le sideloading est un aspect plutôt basique de l’écosystème Android: tous les smartphones téléchargent des applications depuis le Google Play Store, mais rien ne les empêche de les télécharger et de les installer depuis d'autres portails, que ce soit le Galaxy Store de Samsung, celui d'Amazon et tous les différents sites tiers. Ce caractère extrêmement démocratique il a ses avantages et ses inconvénients, donnant la possibilité aux plus geeks de mettre la main sur des applications qui ne sont peut-être pas disponibles dans leur pays ou sur leurs appareils ; dans le même temps, le sideloading permet le piratage d'applications payantes et contourne les systèmes de sécurité de Google, avec tous les risques qui en découlent.

Une vision qui ne correspond pas du tout à celle d'Apple, qui a toujours obligé ses utilisateurs à ne compter que sur eux-mêmes App Store, à la fois pour les protéger des risques potentiels et pour capitaliser sur les bénéfices grâce aux milliards de dollars de commissions qu'elle collecte chaque année. Cependant, le Loi sur les marchés numériques empêchera Apple d'appliquer cette directive et l'obligera à permettre à ses utilisateurs de téléchargez également des applications à partir d'autres portails.

Il n'y a pas encore de dates officielles : ces derniers mois, des rumeurs ont circulé selon lesquelles le chargement latéral pourrait faire ses débuts avec iOS 17, puis avec iOS 17.1 et enfin avec iOS 17.2. Aussi parce que le nouveau framework était apparu dans les dernières versions"Distribution d'applications gérées», dont le but est de permettre à des applications tierces d’installer d’autres applications, ce qui coïncide avec le concept de sideloading (une boutique tierce qui installe une application téléchargée) ; cependant, le framework sert plutôt à des fins techniques qui n'ont rien à voir avec le chargement latéral, comme l'a confirmé Apple.

Le rendez-vous semble donc avoir été reporté à première moitié du 2024, et comme l’ajoute l’initié Mark Gurman, celui mis en œuvre par Apple sera un «système hautement contrôlé», même s’il n’est pas clair de quelle manière et avec quelles contraintes, et qu’il doit être disponible seulement en Europe et pas dans le reste du monde.

⭐️ Découvrez le meilleures offres en ligne grâce à notre chaîne exclusive Telegram.