Samsung LPDDR6 : la RAM des smartphones sera plus avancée que jamais

ram samsung lpddr6

C'était en 2020 lorsque des fabricants comme Xiaomi ont mis sur le marché les premiers smartphones équipés de mémoires LPDDR5, mais tout est prêt pour des fabricants comme Samsung passer au chapitre suivant, le RAM LPDDR6. En matière de mémoire vive, ce sont essentiellement trois noms qui les fournissent aux usines de téléphones : Micron, SK Hynix mais surtout la Corée du Sud. De nombreux smartphones en circulation sont équipés de puces mémoire produites par Samsung, qui serait sur le point de lancer les tout premiers modules de sixième génération.

Samsung prépare les premières mémoires RAM avec la technologie LPDDR6 : grande nouveauté pour le cahier des charges

Faire un excursus historique, dans le 2010 la norme est née LPDDR (Low Power Double Data Rate), qui se différenciaient des mémoires DDR par des tensions d'alimentation et une consommation d'énergie réduites, paramètres idéaux pour un smartphone par rapport à un PC ou une console. Parmi les premiers modèles à monter ce type de mémoires figuraient le Samsung Galaxy S, l'iPhone 3GS et le Motorola Droid X. Puis en 2011 ce fut au tour du HTC Sensation, l'un des tout premiers à mémoires. LPDDR2, et à partir de ce moment-là, il a toujours été le haut de gamme Samsung pour apporter les nouvelles versions sur le marché mondial : Galaxy S4 en 2013 (LPDDR3), Galaxy S6 en 2015 (LPDDR4), Galaxy S10 en 2018 (LPDDR4X) et Galaxy S20 en 2020 (LPDDR5). Lors de la transition de LPDDR1 à LPDDR5, des vitesses de transfert de données ont été atteintes, qui sont passées de 400 MT/s à 6.400 XNUMX MT/s, et dans le cas des dernières versions LPDDR5X e LPDDR5T sommets de 8,5 e 9,6 Gbps.

Il est plausible qu'avec la prochaine norme LPDDR6 dépasser 10 Gbps, mais une autre innovation serait représentée par le processus de production, qui, selon l'initié d'OreXda, sera basé sur 3 nm sur lequel Samsung travaille depuis quelques mois. Les mémoires LPDDR3 ont été produites par Samsung en 20 nm, puis sont passées en 14/10 nm pour les LPDDR4/4X et LPDDR5/5X ; descendre à 3 nm permettrait à Samsung de créer des souvenirs avec des transistors plus denses et donc plus puissants et en même temps moins énergivores. Comme on pouvait s'y attendre, nous les verrons en action à partir de 2024, peut-être avec l'avenir Snapdragon 8 Gen4 sinon même avant avec leExynos 2400.

⭐️ Découvrez le meilleures offres en ligne grâce à notre chaîne exclusive Telegram.