Test Asus Zenbook Pro 14 Duo OLED : le double écran ENFIN qui a du SENS !

Au fil des ans, il y a eu plusieurs tentatives pour mettre sur le marché un ordinateur portable valide qui intègre deux écrans à bord, mais elles n'ont jamais vraiment réussi à atteindre leur objectif, Asus inclus. Ce que de nombreux constructeurs ont cependant sous-estimé a toujours été le logiciel, jamais correctement optimisé au point de pouvoir exploiter pleinement les fonctionnalités qu'un second écran peut apporter à bord d'un notebook.

Avec le nouveau Asus Zenbook Pro 14 Duo OLED tous ces problèmes des générations précédentes ont été résolus et, en plus de quelques changements structurels, le géant informatique taïwanais a trouvé la bonne réponse pour optimiser toutes les fonctions du logiciel : spoiler ? Il a réussi.

Test de l'Asus Zenbook Pro 14 Duo OLED

lecteur YouTube

Conception, réalisation et ScreenDuo

Avant de vous parler des goodies les plus intrinsèques de ce produit, je souhaite vous décrire comment il est fabriqué car leAsus Zenbook Pro 14 Duo OLED a une ossature entièrement métallique et se caractérise par un assemblage et une construction maniaque, soucieux du détail : l'absurde c'est le poids, de seulement 1750 grammes, une plume si l'on pense qu'un deuxième écran est intégré avec de nombreux mécanismes et diverses charnières pour permettre l'ouverture et le mouvement.

En parlant d'ouverture, le cahier est Asus ce n'est pas un de ceux qui s'ouvrent d'une seule main : attention, bien souvent c'est synonyme d'un mauvais équilibre des masses et des composants à l'intérieur des coques, mais dans ce cas quand on ouvre le notebook, c'est la charnière du deuxième écran qui vous permet de soulevez le deuxième écran d'environ 12 degrés. Dans tout ça, l'épaisseur du notebook Asus n'augmente pas tant que ça au point de laisser suffisamment de place disponible pour les deux ports USB-C du côté droit et même un USB-A, du côté gauche uniquement les slots de dissipation. et à l'arrière il y a l'entrée pour l'alimentation (fourni dans le package, 180W), un slot MicroSD et un port HDMI.

Parlez de ça cahier comme un produit traditionnel serait absolument une erreur, pour des raisons évidentes : par rapport à la génération précédente de ZenBook Duo, Asus a amélioré le deuxième écran lui permettant de bouger et de "se lever" davantage, de manière à éviter les reflets gênants sur l'écran et permettre une parfaite lisibilité. La primauté d'Asus réside dans le fait qu'il a réussi à implémenter une dalle 2.8K 120Hz avec une couverture couleur 3% DCI-P100, Prise en charge du stylet (également inclus dans le package) et à une luminosité maximum de 500 nits, des valeurs que de nombreux autres ordinateurs portables n'atteignent même pas avec l'écran principal.

L'atout, à mon avis, est contenu dans le protection opaque qui a été inclus qui non seulement limite les reflets, mais contribue également à rendre l'expérience utilisateur bien meilleure que sur un écran brillant. Son utilité ? Avant de dire qu'il ne sert à rien, il faut l'utiliser quelques heures, pendant lesquelles dans 90% des cas vous en tomberez amoureux, et dans les 10% des cas restants vous le détesterez à cause du tout petit clavier, mais Je te dirai plus tard.

Cependant, grâce à l'application ScreenXpert fabriqué par Asus, nous avons la possibilité de mettre toutes les fonctions du deuxième écran à pleine capacité : il s'agit essentiellement d'une sorte de dock qui permet de profiter d'un série de raccourcis et d'optimisations rapides visant à améliorer la productivité, comme appeler une disposition de fenêtre, ouvrir rapidement des applications, activer ou désactiver des commandes, etc. Et si cela devait te sembler poco, garde en tête que Windows il le reconnaît comme un deuxième écran à part entière et vous pouvez donc faire glisser et déposer des fenêtres, des applications, des icônes, etc.

Clavier et pavé tactile

D'accord, l'une des (rares, en fait) raisons pour lesquelles vous pourriez détester ce cahier est là Tastiera, et l'annexe touchpad: pour conserver la taille comme n'importe quel autre ordinateur portable en circulation, et en plus d'ajouter un deuxième écran, l'entreprise a logiquement dû recourir à un certain renoncement, et l'a fait en supprimant l'espace "vide" qui existe généralement en bas sous le clavier des ordinateurs portables, que nous pourrions probablement définir la zone "repose-mains".

Ici, sur Asus Zenbook Pro 14 Duo OLED cette zone est totalement absente, et le corps "se termine" par la dernière rangée de touches : oubliez donc de reposer vos poignets pendant la frappe et gardez à l'esprit qu'utiliser ce notebook dans des positions différentes de du siège classique au bureau, c'est un peu compliqué à imaginer, ainsi qu'à mettre en pratique. Dommage, même si par contre je dois dire que le clavier est exceptionnel, il en a un belle course de 1.4 mm, et évidemment rétro-éclairé et a un fort retour, notamment en raison de la structure métallique qui le rend robuste et solide comme très peu.

Ensuite, il y a l'autre négatif : le touchpad. Il a été inséré dans la position qui est habituellement réservée au pavé numérique, mais avec de très petites dimensions et avec un rapport hauteur/largeur différent de d'habitude, un rectangle haut et étroit avec les deux boutons physiques externes. Pour pallier l'absence d'un véritable pavé tactile, on pense au pavé tactile "virtuel" que l'on peut obtenir sur le deuxième écran : en appuyant avec trois doigts sur l'écran, en effet, on aura la possibilité d'utiliser l'écran comme un vrai pavé tactile pour presque 13 pouces, mais avec une position différente de celle à laquelle nous sommes habitués depuis des décennies. Cool, et surtout plus confortable que vous ne le pensez.

Ecran

Parmi les fonctionnalités qui m'ont le plus étonné au niveau technique et théorique, il y a sans aucun doute l'affichage : c'est le premier Écran tactile OLED de 14.5 ″ avec résolution 2K et ai 120Hz, avec un rapport d'aspect de 16:10 et un temps de réponse de 0,2 ms, ce qui le rend également idéal pour les jeux compte tenu de la latence si faible.

Ce qui m'a étonné aussi, c'est la couverture des couleurs DCI-P3 de 100 % et sa luminosité maximale jusqu'à 550 Nits: je pense que c'est un panneau qui se commente et n'a pas besoin de beaucoup d'introduction, surtout si vous ajoutez à tout cela le fait qu'il prend également en charge le stylet. J'ai également trouvé l'application Asus intégrée très pratique, qui permet de régler à plein les profils de température et de couleur, au cas où vous en ressentiriez le besoin.

Pour le reste, utiliser ce portable pour lire des films en haute définition, ou lire les titres les plus récents, est un plaisir indescriptible : les couleurs sont parfaites, la luminosité est excellente (parfois même gênante si vous êtes dans le noir) et les angles de vision sont exceptionnels. Le deuxième écran, en revanche, affiche des couleurs légèrement plus ternes mais cela est dû à la finition opaque qui a été choisie : personnellement, je ne considère pas cela comme un problème, et en effet du point de vue d'une utilisation quotidienne intensive j'ai préféré cette finition qui contient beaucoup moins d'empreintes digitales et permet un glissement plus facile des doigts lors de l'utilisation.

Haut-parleurs et qualité audio

L'audio de la Asus Zenbook Pro 14 Duo OLED c'est phénoménal: l'entreprise n'a pas précisé combien de haut-parleurs et quelle puissance sont ceux installés à bord, mais je peux vous dire que le positionnement inférieur et latéral des deux côtés (donc un total de quatre points sonores) fait vraiment une sale figure .

L'entreprise a utilisé une technologie Ampli intelligent en collaboration avec Harman Kardon, et en pratique cela se traduit par un volume de lecture décidément très élevé (probablement encore plus élevé que mon Macbook Pro M1 14″) et une égalisation que je considère personnellement parfaite, mais certainement pas adaptée à tout le monde. Je fais référence au fait que les hautes fréquences sont prédominantes, ce n'est pas un hasard si le son est cristallin et clair dans les chansons avec beaucoup d'aigus ou où il y a beaucoup de "voix" et plus de basses fréquences, ce qui est plutôt le plus « fort » de mon Macbook.

Matériel et performance

Côté matériel, Asus n'a ménagé aucun effort : il est juste de dire qu'il en existe différentes versions sur le marché. Asus Zenbook Pro 14 Duo OLED, mais j'ai eu la chance de pouvoir insister sur la version la plus complète (et la plus chère, j'ajouterais) de toutes : mon appareil est livré avec le nouveau Intel Core i9-12900H, 32 Go de RAM LPDDR5, 1 To de SSD M2 N.VMe PCIe 4.0 et un GPU Nvidia GeForce RTX 3050Ti qui vient s'ajouter à l'Iris XE intégré d'Intel. La partie connectique est complétée par une carte réseau prenant en charge le WiFi 6E Double bande et Bluetooth 5.

Évidemment, si nous voulions faire une analyse brève et superficielle des performances de ce portable, il y aurait bien poco à explorer : c'est un PC pas pour tout le monde, pour tout le monde ce serait définitivement trop. Le matériel dont il est équipé nous met à l'aise dans pratiquement tous les scénarios d'utilisation qui nous viennent à l'esprit : je l'ai essayé pour rendre des vidéos sur Premiere en FullHD à 60fps 10bit sans difficulté jusqu'à 3-4 pistes vidéo et 2-3 pistes audio et j'ai joué avec Call of Duty Black Ops, mais ici le comportement était plus anormal que prévu car les performances étaient danseuses, il ne manquait pas quelques crashs et le framerate n'était pas le meilleur; il est vrai cependant que des produits comme le RTX3050Ti ne sont pas vraiment adaptés au gaming, mais je m'attendais à quelque chose de plus.

Bien sûr, je l'ai également utilisé pour des tâches plus simples comme la navigation sur le Web, le traitement de documents hors ligne, le courrier électronique et bien plus encore. Aucun signe de panne, même si je dois vous dire une chose : la dissipation et les températures m'ont un peu inquiété, car dans le référence que j'ai couru (qui, ok, ne sont pas des scénarios traditionnels) le Processeur touché pendant quelques instants je Degrés 100, même si les ventilateurs dont est équipé le portable ont ramené la situation à la normale en moins d'une minute.

En parlant de ventilateurs, il leur est très facile de démarrer et de ne plus s'arrêter : dans mes journées d'utilisation, en fait, même en jouant des échantillons 4K sur YouTube, donc rien de trop stressant, les ventilateurs démarrent à la puissance maximale avec toutes les conséquences de la , y compris le bruit et la chaleur excessive provenant des côtés, ce qui peut vous gêner lorsque vous utilisez l'ordinateur portable sur vos genoux, par exemple. En général, cependant, avec une utilisation intensive et stressante, les températures augmentent et même dans la zone centrale supérieure du clavier, elles atteignent environ 55 degrés.

Je ne pense cependant pas qu'il s'agisse d'un problème de dissipation et d'ingénierie, mais plutôt d'une gestion logicielle pas excellente : j'ai essayé de modifier les ventilateurs avec quelques outils, en les gérant manuellement, et j'ai trouvé quelques améliorations intéressantes.

Batteria

Ok, s'il y a bien une chose qui ne m'a pas emballé, mais que je m'y attendais, c'est bien la batterie ; Asus a intégré un Batterie 76 Wh non amovible et rechargeable jusqu'à 180W grâce à l'alimentation incluse dans le package. Quant à la durée, compte tenu de la présence d'un double affichage, de plus OLED et 120Hz, je ne m'attendais jamais à une autonomie comme les autres portables, même si les résultats ne sont absolument pas comparables en raison de sa "conformation" unique.

L'Asus Zenbook Pro 14 Duo OLED parvient à offrir une autonomie moyenne d'environ 5h en usage mixte, pouvant descendre à poco plus de 3 si vous l'utilisez pour le rendu vidéo, la retouche photo, etc. Pour améliorer un peu la situation, il pourrait être pratique d'éteindre l'écran secondaire si vous ne l'utilisez pas, et cela vous fera récupérer environ 10/15% d'autonomie en plus.

Prix ​​et considérations

Si vous me demandiez, si nonchalamment, ce que je pense de ce portable je répondrais sans doute que j'en suis tombé amoureux à l'aveuglette : en fait en pratique cet Asus Zenbook Pro 14 Duo OLED fait partie de ces produits que, si vous êtes un peu nerd comme moi, vous adorez sans trop vous poser de questions. Avec l'histoire du double affichage, je pense que cela m'a fait totalement tomber amoureux, mais aussi le reste comme l'écran OLED principal à 120 Hz, et son design qui ne laisse pas deviner la moindre flexion (une caractéristique que ces dernières années je n'ai que remarqué dans le Macbook, et très peu d'autres ordinateurs portables) ne passent pas inaperçus.

Ce qui est certain, c'est que le prix est important : en Italie, la version comme la mienne avec i9 et RTX3050Ti n'est pas en vente, mais plutôt avec des graphiques i7-12700H et Intel Iris Xe, et elle a un prix de 2169,00€. Sì, il prezzo è alto ma ci sta tutto: per creator che montano video molto spesso oppure per DJ che creano musica e via discorrendo, è un prodotto completo che, con il suo secondo schermo, vi aprirà un modo di lavorare ed un mondo tutto neuf. Qu'est-ce qui ne m'a pas convaincu ? Certainement la batterie, et les températures un peu hors de contrôle.

REVUE PANORAMIQUE
Conception, réalisation et ScreenDuo
Clavier et pavé tactile
Ecran
Haut-parleurs et qualité audio
Matériel et performance
Batteria
Prix
Article précédentLogitech G Cloud Gaming officiel : commencer une nouvelle ère de jeux portables ?
prochain articleXiaomi CIVI 2 veut être le meilleur smartphone pour Selfies, grâce à ces nouvelles
Il démonte et fait de petits morceaux de téléphones portables et d'ordinateurs depuis qu'il a eu des années 7; à ce jour, il continue de cultiver activement cette passion pour le monde numérique et collabore avec GizChina et d'autres blogs nationaux.
test asus-zenbook-pro-14-duo-oledL'Asus Zenbook Pro 14 Duo OLED fait partie de ces produits qu'on aime ou qu'on déteste au premier abord : il est super complet, mais la batterie et la facilité d'utilisation ne sont pas son point fort.