Trump frappe à nouveau: nouvelle interdiction américaine contre la Chine et Huawei

Vie intelligente

Bien qu'il n'ait pas été réélu, Donald Trump ne montre aucun signe d'apaisement des limites imposées par USA interdiction contre la Chine, Huawei en primis. Avec un décret publié ces dernières heures, le président américain toujours en fonction interdit aux entreprises américaines d'investir dans les entreprises chinoises lié à l'armée de Pékin. Encore une vilaine tuile qui va casser les relations commerciales de plus en plus tendues entre les deux puissances mondiales.

LIRE AUSSI:
Qualcomm reviendra travailler avec Huawei, mais avec une grande limitation

La présidence Trump renforce l'interdiction américaine contre la Chine et Huawei

Donald Trump Huawei

Le durcissement de l'interdiction américaine signifie que ni les entreprises ni les particuliers ne pourront détenir des actions financières de ces entreprises qui seraient liés à l'Armée populaire de libération, y compris Huawei. Cela vaut aussi bien pour l'acquisition de titres directs en bourse que par le biais de fonds d'investissement. Selon Donald Trump, "la République populaire de Chine exploite les capitaux américains pour développer et moderniser des systèmes militaires, de renseignement et de sécurité" . L'afflux d'argent des États-Unis vers les coffres chinois entraînerait une plus grande menace militaire de la part de la Chine. Le décret cite également le développement et le déploiement d'armes de destruction massive et les cyberattaques.

Les principaux partisans de cette initiative sont Larry Kudlow, directeur du Conseil économique national des États-Unis, et Robert O'Brien, conseiller à la sécurité nationale. Comme le déclare O'Brien, «Les actions de Donald Trump empêchent les investisseurs américains de fournir involontairement des capitaux pour améliorer l'armée chinoise. Les services de renseignement de Pékin ciblent régulièrement les citoyens et les entreprises avec des cyberopérations. Ceux-ci menacent les infrastructures critiques américaines et alliées, les économies et les forces armées du monde entier ».

L'interdiction renouvelée aux États-Unis sera activée par le prochain Janvier 11 2021 et il ciblera 31 entreprises chinoises appelées «entreprises militaires communistes chinoises" . Et parmi ceux-ci, nous trouvons également Huawei, déjà accusé dans le passé d'être directement lié au gouvernement chinois et à son armée. Mais il existe également des sociétés bien connues, telles que China Telecom et China Mobile. Pour le moment, les responsables de Joe Biden ont refusé tout commentaire sur la situation. Le 20 janvier, Joe Biden prendra ses fonctions à la Maison Blanche et nous le saurons depuis si quelque chose change réellement pour Huawei.

⭐️ Suivre et soutenir GizChina su Google Actualités: cliquez sur l'étoile pour nous insérer dans les favorisi .